Exit la jolie chochotte de ballet qu’on nous lance comme modèle de grâce, bienvenue à la femme efficace, forte et stratège du roller derby. L’équipe de Gsell a jeté un œil pour vous dans les vestiaires des filles les plus intrépides du 57 : les joueuses du roller derby Metz Club. Elles pratiquent un sport américain sur patins à roulettes mêlant stratégie, vitesse et contact. Ce sport dit « underground » est pourtant aujourd’hui présent aux quatre coins de l’hexagone avec près de 50 clubs dont Paris,Toulouse, Bordeaux, Rennes, Nantes, Quimper, Strasbourg .Un réel engouement que partage un public de plus en plus fidèle au rendez-vous, et ce n’est qu’un début… Parce qu’il faut les voir côtoyer le parquet : elles sont impressionnantes !

Fondé en juillet 2010, le Roller Derby Metz Club à la base composé d’une dizaine de filles, compte aujourd’hui plus d’ une soixantaine de licenciées : elles s’imposent deux entraînements de deux heures par semaine et une rencontre sportive par mois…Se réunir autour d’un projet musclé et le faire grandir, pour prouver encore une fois qu’ « être une femme ne constitue en rien une faiblesse » voilà la vraie victoire de cette équipe ouverte aux femmes -de 7 à 77 ans !- qui n’ont ni froid aux yeux, ni peur des bleus.

Parmi les codes du roller derby : se trouver un nom de guerrière pour impressionner l’adversaire, suivant sa propre personnalité ou pour incarner un personnage trash ou faussement mignon, tout est permis !

De gauche à droite : Betty Bonkers porte un sac cabas XXL Sonia Rykiel, New Line Shine / Félindra Fatale porte un sac à dos Easpak, Urban Action / Holy Rocket porte un sac Sonia Rykiel Writing / Ginger Météor porte un sac Oxbow Thriller

Le Kito Coach porte un sac Eastpak